Histoire de la présence française à Sainte-Hélène - Domaines nationaux français à Sainte Hélène

Histoire de la présence française à Sainte-Hélène

La maison de Longwood et la vallée de la Tombe sont devenus des domaines français en 1857.

Louis-Napoléon Bonaparte, dès son élection à la présidence de la République, avait été alerté de l’absence d’entretien de la maison de Longwood et de la vallée de la Tombe. Les tractations avec l’Angleterre pour permettre l’achat de ces deux domaines furent longues et complexes.

Le pavillon des Briars fut donné à la France par une arrière-petite-fille de W. Balcombe en 1959.

A l’avènement de la IIIe République, la question du statut du domaine fut posée, l’acte de vente ayant été rédigé en faveur de « l’Empereur des Français et (…) ses héritiers ». Après plusieurs mois de négociations avec la Couronne britannique, le gouvernement français en restait propriétaire, et les lieux se voyaient confiés à un administrateur, aujourd’hui sous la tutelle du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.

Depuis 1858, un représentant français vit sur l’île en permanence pour administrer ces propriétés.

Dernière mise à jour le : 18 mars 2019
Retour en haut