La Vallée de la Tombe

La Vallée de la Tombe

La Vallée de la Tombe fut le lieu de la première inhumation de Napoléon de 1821 à 1840. Sa dépouille fut rapatriée en France, à la demande de Louis-Philippe, pour être inhumé aux Invalides.

Lieu de l’inhumation de Napoléon de 1821 à 1840

La vallée de la Tombe fut le lieu de la première inhumation de Napoléon de 1821 à 1840. Sa dépouille fut rapatriée en France, à la demande de Louis-Philippe, pour être inhumé aux Invalides.

Etendue sur une superficie de 14 hectares et nommée « vallée du Géranium » par Napoléon, son nom est devenu « la vallée de la Tombe », parfois appelée dans certaines sources anciennes "vallée du Tombeau".

Napoléon avait exprimé le souhait que, si son corps ne pouvait pas être ramené en France, il soit enterré près d’une source à laquelle était puisée l’eau qui était apportée à Longwood. La tombe, entourée d’une grille en fonte, était recouverte de trois dalles tumulaires. Jusqu’en 1840, douze soldats anglais se relayaient pour surveiller la tombe dans une guérite aménagée à cet effet.

Les Français voulaient faire graver sur la dalle « Napoléon », mais Hudson Lowe, le gouverneur de l’île, exigea qu’il fût inscrit « Napoléon Bonaparte ». Ce différend aboutit à ce que la dalle restât nue, et elle l’est encore aujourd’hui.

Les douze cyprès autour de la tombe

En 1830, au moment de la chute de Charles X, l’épouse du gouverneur de l’île, Lady Dallas, francophile et libérale, fit planter en symbole de l’amitié franco-britannique autour de la tombe de Napoléon douze cyprès en l’honneur des douze premiers maréchaux d’Empire.

L’un de ces cyprès est encore présent, ainsi que deux oliviers, planté l’un par le prince de Galles, le futur Édouard Vlll, en 1925, et l’autre par le prince Philip, duc d’Édimbourg, en 1957.

>Retrouvez les horaires et tarifs de la visite de la vallée de la Tombe

Dernière mise à jour le : 18 mars 2019
Retour en haut